Présentation

Sur mon parcours

J'ai commencé mes études de Droit en 1979 par une Capacité en Droit. Elle s'obtient en 2 ans. Je l'ai eue en 3 ans.

Les cours avaient lieu le soir, sauf en 2ème année où il fallait venir également le samedi matin.

Comme j'avais obtenu sur les deux dernières années une moyenne honorable, cela me donnait accès au cursus normal des études de Droit. J'étais à Assas (Paris II), j'ai continué à Assas.

J'ai passé mon DEUG (deux ans), puis la licence, la Maîtrise option carrières judiciaires, l'IEJ (Institut d'études judicaires, tronc commun pour les futurs magistrats et futurs avocats), l'examen d'entrée à l'Ecole de formation du Barreau de Paris, (qui s'appelait à l'époque CFPP, si je me souviens bien), et pour finir, le CAPA (certificat d'aptitude à la profession d'avocat).

Soit au total 9 ans d'études.

J'ai tenté en même temps un DEA de Droit économique (diplôme de troisième cycle), que j'ai abandonné. Je faisais vraiment trop de choses à la fois.

Aujourd'hui, la Maîtrise et un DEA ou un DESS sont appelés Master, plus exactement Master II, puisque si l'on s'arrête après la première année (anciennement Maîtrise), on peut mentionner que l'on a un Master I.

Ah oui ! J'allais oublier : tout ceci en travaillant.

Mon employeur, qui comptait plus de 1 200 salariés, s'était montré compréhensif devant ma volonté de reprendre des études. Il a donné un avis favorable presque chaque année à ma demande de CIF (Congé individuel de formation, un cadre dans la formation continue qui existe toujours).

La règle convenue verbalement entre lui et moi était simple : je m'absentais pour aller aux cours, et je revenais après les cours.

La règle a été respectée.

Ma prestation de serment a eu lieu le 10 février 1988 devant la 1ère chambre de la Cour d'appel de Paris.

Puis j'ai trouvé mon premier patron (qui exerce toujours), puis j'ai fait d'autres passages dans divers cabinets à Paris (6 ans), Meaux (1 an et demi) et à Bobigny depuis 1995.

Je m'étais juré de ne jamais traiter de dossiers de divorce. J'ai dû en faire dès la première année.

Je ne connaissais par grand chose au droit du travail. J'en ai fait à haute dose dès la première année.

Je n'avais pas ou très peu de connaissances en droit de la construction. Mon futur nouveau patron (en 1989) m'avais montré un bureau presque sans meuble avec d'énormes dossiers qui tapissaient la moquette, en me disant : si vous venez travailler chez moi, ces dossiers-là, je ne veux pas en entendre parler. Vous vous débrouillerez tout seul...

Voilà pour l'essentiel. Si je ne dis pas tout (mais pourquoi a-t-il commencé par une Capacité en Droit ?), c'est que je crains que des lycéens de Terminale puissent se dire : il n'avait pas le diplôme, et pourtant il y est arrivé. Donc on peut le faire comme ça aussi.

Je l'ai payé très cher : trois ans d'études en plus, et les conséquences des cours du soir sur la vie privée.


Formation

Mes diplômes, je les ai énumérés dans ma présentation.

J'en ai d'autres, mais cela n'a pas grand chose à voir avec le Droit.

Sur le cabinet

Le cabinet vous accueille au 2 Avenue Aristide Briand à Noisy-le-grand.


Le cabinet intervient en tant que conseil et lors de procédures judiciaires devant la plupart des juridictions françaises, notamment en droit de la famille, des personnes et de leur patrimoine, en droit du crédit et de la consommation, en droit commercial, des affaires et de la concurrence, en droit immobilier, en procédure civile et en droit du travail et social.


Les fonctions de notre cabinet sont triples : Tout d'abord, nous assurons un rôle d'information et de conseil auprès de nos clients. Ensuite nous intervenons à titre de rédacteur de négociateur aux cotés de nos clients. Enfin, nous représentons nos clients devant les juridictions en agissant pour leur compte et en assurant la défense de leurs intérêts.


- Au titre de sa fonction d'information et de conseil, le Cabinet PETIT vous informera sur les dernières évolutions légales et jurisprudentielles. Nous déterminons avec vous la solution adéquate à votre situation particulière et vous conseillons sur la meilleure voie à adopter pour la sauvegarde de vos droits et intérêts.


- Notre cabinet intervient également pour élaborer et rédiger vos contrats ou conventions. Que ce soit pour la rédaction de contrats commerciaux, de transactions ou de tout autre type de conventions, notre cabinet se tient à votre disposition. En outre, nous prenons en charge la rédaction de vos correspondances et mises en demeure.

- Enfin, le Cabinet PETIT assure un rôle de fonction de représentation vis-à-vis de ses clients : A ce titre, nous agissons pour votre compte et défendons vos intérêts devant les juridictions. Dans le cadre de cette mission, notre cabinet entreprend toutes les démarches nécessaires, amiables ou judiciaires, pour préserver et faire valoir vos droits, après avoir défini avec vous la meilleure stratégie à adopter selon votre situation particulière. En tant que représentant, nous vous assistons ou conduisons pour vous les négociations avec vos partenaires ou adversaires éventuels.


Afin d'assurer un service efficace, le cabinet Yves Petit s'efforce de créer une relation de confiance et de transparence avec ses clients, en vue d'établir avec eux une communication claire, en toute confidentialité. Le cabinet Yves Petit accorde une importance toute particulière à l'écoute de ses clients, à un traitement réactif de leurs questions ou remarques, et à la plus grande transparence sur les coûts.


L'aide juridictionnelle n'est pas acceptée par le Cabinet PETIT, car les indemnités forfaitaires fixées par l'Etat sont malheureusement dérisoires.


Pour toute demande d'information supplémentaire, le cabinet est à votre disposition sur rendez-vous du lundi au vendredi, de 8h30 à 12h30 et de 14h à 19h.